Vaper avec une résistance usée est-il dangereux pour ma santé ?

vaper avec résistance cigarette électronique usagée

Vaper avec une résistance usée est-il dangereux pour ma santé ?

La résistance est l’une des composantes les plus importantes d’une cigarette électronique. Comme l’e-liquide ou encore le coton, cette dernière a une durée de vie précise et s’use lorsqu’on s’en sert pendant un bon moment. Est-il possible de vaper avec une résistance usée ? Quelles sont les conséquences de cette pratique sur la santé ?

La résistance de la vape

Les résistances de la cigarette électronique sont des pièces composées d’une armature en acier, de coton et d’un ou plusieurs fils résistifs. Cependant, les nouveaux modèles de résistances utilisent des bandes de mesh comme le ni80 et le kenthal. Ces derniers apportent des rendus de saveur beaucoup plus précis et favorisent la production de vapeur tout en évitant l’augmentation de la puissance.

La résistance de la vape est conçue pour durer pendant un bon moment si elle est bien entretenue. Le vapoteur pourra toutefois s’inquiéter lorsque le goût de l’e-liquide est beaucoup plus fin qu’auparavant. Cela doit être aussi le cas quand la perte de saveur est perçue au niveau de la sensation. Le moment où il faudra changer sa résistance dépend de plusieurs facteurs comme la fréquence d’utilisation et les liquides utilisés dans le dispositif.

Pour les reconstructibles, la résistance se change quand l’utilisateur observe un souci au niveau de sa fibre de coton. En général, les résistances de vape durent au minimum deux semaines.

Les dangers de l’utilisation d’une résistance usée

Les résistances des atomiseurs reconstructibles possèdent de nombreuses fonctionnalités. Lorsqu’elles sont usées, elles ne grillent pas, mais se recouvrent de résidus d’e-liquide non vaporisant. Certains composants comme les arômes et les colorants ne vaporisent pas et le goût change. De même, les résidus finissent par se dissoudre dans l’e-liquide du clearo ce qui peut amener le consommateur à prendre de l’e-liquide coloré.

Une résistance mal amorcée ou usée est susceptible de brûler plus tôt la fibre. Elle doit être changée lorsque la fibre est carbonisée ou en cas de présence d’arrière-goût. La résistance de l’e-cig n’étant pas un composant électronique, elle doit être jetée dans le bac des métaux si elle est usée. Vous pouvez également retirer les joints, mais n’oubliez pas que la résistance doit être changée lorsque la vapeur et les saveurs sont peu agréables.

Les risques sur la santé de l’utilisation d’une résistance usée en vapotage

Le vapotage avec utilisation d’une résistance usée peut augmenter le risque d’exposition des consommateurs à certaines substances chimiques. La production de fumée de mauvaise qualité par le dispositif peut aussi donner lieu à des maladies cardiovasculaires et insuffisances respiratoires. C’est aussi le cas des cancers pulmonaires et des brûlures que peut engendrer la résistance usée. Vous devriez vous intéresser au site SANTÉ & VAPE pour creuser ces questions.

Le fait que cette résistance soit dégradée agit de façon directe sur le coton et les liquides. Dans ce cas, le vapoteur peut être amené à consommer involontairement des substances toxiques. En outre, le vapotage avec emploi d’une vieille résistance peut retarder la croissance du cerveau de certains consommateurs. Néfaste pour les plus jeunes, cette pratique peut aussi altérer le développement du fœtus chez la femme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Obsolescence Vape - 2020