Quels éléments de la cigarette électronique ne sont pas réparables ?

Elements ecig non réparables

Quels éléments de la cigarette électronique ne sont pas réparables ?

Les cigarettes électroniques sont des appareils constitués de plusieurs pièces plus ou moins démontables selon le modèle. Lorsqu’un élément s’abîme, il suffit de le remplacer par un neuf en suivant les recommandations du fabricant. Le vapoteur peut ainsi continuer par profiter de sa cigarette électronique sans problème.

Les pannes fréquentes rencontrées par les vapoteurs

Les cigarettes électroniques sont disponibles en plusieurs modèles aussi différents les uns que les autres.

Constituants de la cigarette électronique

Les e-cigarettes diffèrent par leurs tailles, leurs capacités, leurs formes, leurs contenus et leurs accessoires. Toutefois, une cigarette électronique est formée de quelques éléments principaux à savoir :

  • Une batterie permettant d’alimenter l’atomiseur (clearomiseur) ;
  • Un atomiseur qui renferme une résistance servant à vaporiser l’e-liquide ;
  • Un réservoir renfermant l’e-liquide ;
  • Un bouton de mise en marche/arrêt ;
  • Un embout buccal ou drip-tip pour inspirer la vapeur.

Les fabricants et les marques de cigarette électronique rivalisent d’idées pour offrir plus de simplicité, d’originalité ou de performances à leur clientèle. Ainsi les e-cigs disposent chacune de leurs propres spécificités. Les composants, selon leur assemblage, peuvent être légèrement réparables ou non. Il est donc possible de réparer sa cigarette électronique seul. Cela dépend essentiellement du dysfonctionnement en présence et des compétences du vapoteur.

Les éléments souvent défectueux

L’e-cigarette est un appareil électronique. Il peut s’avérer donc plus ou moins complexe à remettre en service en cas de panne. Il faut néanmoins dire que la cigarette électronique a juste besoin d’un entretien régulier pour rester fonctionnelle sur une longue période. Cela ne concerne que les légers désagréments rencontrés pendant son utilisation.

Il faut distinguer les consommables de la cigarette électronique de ses véritables composants. En effet, l’e-liquide et la résistance (clearomiseur ou atomiseur) sont à remplacer périodiquement suivant la consommation du vapoteur. Les véritables composants pouvant nécessiter une intervention sont donc le bouton d’allumage, la batterie, l’embout et le réservoir. La batterie quant à elle n’a qu’une durée de vie de quelques mois.

Les éléments non réparables d’une cigarette électronique

Les cigarettes électroniques sont généralement des appareils démontables selon le modèle choisi. Lorsqu’une pièce devient défectueuse, une intervention banale permet d’y remédier. Pour les problèmes plus importants, l’intervention d’un spécialiste est généralement indispensable.

Même si la pièce défectueuse est réparable, ce qui décourage bien souvent c’est le coût de l’intervention qui peut avoisiner le prix de la cigarette électronique. Bien souvent, un simple remplacement de la pièce abîmée suffit pour corriger le problème. Cette solution revient plus avantageuse si l’appareil le permet. Ce n’est donc pas la peine de penser à réparer une petite e-cigarette (selon le cas).

Si le modèle est imposant, une intervention peut être néanmoins utile. En conclusion, tous les composants de la cigarette électronique sont réparables (bouton marche, batterie, embout et réservoir), si le modèle permet un remplacement de la pièce gâtée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Obsolescence Vape - 2020