Il y a-t-il des études scientifiques qui confirment la dangerosité de la cigarette électronique ?

études scientifiques dangers vape cigarette electronique

Il y a-t-il des études scientifiques qui confirment la dangerosité de la cigarette électronique ?

Au regard de toutes les études actuelles, la dangerosité de la cigarette électronique n’est pas encore totalement prouvée. Ce qui est certain, c’est qu’elle est moins nocive que la cigarette classique (tabac fumé). À court terme, l’e-cigarette diffuse moins de toxines ce qui offre une réduction de risques pour la santé. Toutefois, le risque n’est pas pour autant complètement écarté.

Les avis sur la dangerosité des e-cigarettes

Depuis son apparition sur le commerce, la cigarette électronique a toujours été suspectée. Son utilisation et les risques encourus ont fait couler beaucoup d’encre sans qu’on sache vraiment ce qu’il faut retenir. Cela augmente l’ambiguïté autour de la vapoteuse et développe la désinformation autour du sujet. Plusieurs articles statuent sur la dangerosité ou la toxicité de la cigarette électronique. Difficile de croire l’une ou l’autre de ces sources.

À ce jour, des centaines d’études traitent directement ou indirectement de l’e-cigarette. Plusieurs aspects sont alors examinés : l’utilisation, les utilisateurs, l’efficacité et la toxicité de l’appareil en rapprochement avec le tabac fumé. Le Dr Martin Junneau, cardiologue et directeur de la prévention au sein de l’Institut de cardiologie de Montréal, dénonçait déjà un manque d’impartialité des médias.

En effet, la couverture médiatique autour de ce dispositif utilise un ton négatif et alarmiste pour aborder les dernières avancées de la recherche sur le sujet. Les médias se contentent bien souvent de rapporter n’importe quelle étude (même de qualité médiocre) qui prétend déceler un impact négatif sur la santé. Par contre, des études plus abouties parues dans de sérieuses revues médicales sont ignorées, plus encore lorsqu’elles soulignent un effet positif du vapotage.

Les études scientifiques qui confirment la dangerosité de l’e-cigarette

Le ministère de la santé britannique et la National Academies of Sciences, Engineering and Medecine américaine ont mené plusieurs études sur le sujet. La dangerosité de la cigarette électronique n’est pas encore formellement établie. Ce qu’on retient, c’est que l’aérosol d’une vapoteuse renferme moins de substances toxiques que la fumée de la cigarette classique. Il en ressort donc qu’il est moins nocif que le tabac fumé.

Il faut dire aussi que la plupart des études menées sur la dangerosité des cigarettes électroniques aboutissent aux mêmes résultats. Les études sérieuses sur le sujet permettent de tirer les conclusions suivantes : la cigarette électronique permet de réduire les risques pour le fumeur. Elle n’est pas pour autant dépourvue de tout risque. Le département santé britannique conclut qu’elle permet en effet de réduire jusqu’à 95 % les dangers du tabac fumé.

Le Royaume-Uni a également publié un nouveau rapport sur la toxicité de la cigarette électronique. Sa conclusion stipule que l’exposition au propylène glycol et à la glycérine végétale est « préoccupante ». La vape est susceptible d’être associée à la réduction du tabagisme. Néanmoins, les effets à long terme de la vaporisation sont quasiment impossibles à déterminer avec précision.

Une autre étude s’est penchée sur la comparaison entre substituts de nicotine et cigarettes électroniques. Elle établit que la vape affiche un taux de réussite plus élevé pour décrocher du tabagisme.

Si vous souhaitez poursuivre votre analyse et récupérer toutes les infos pour tout comprendre du vapotage, le blog du vapoteur est très complet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Obsolescence Vape - 2020